. . . .        

 | 
 

 Outreau:Le reprsentant de la Chancellerie a demand jeudi au Conseil suprieur de la magistrature (CSM) de prononcer la fin des fonctions de Grald Lesigne, procureur de la Rpublique de Boulogne-sur-Mer et son dplacement doffice

         
avocatn



: 441
: 262
: 21/02/2008

: Outreau:Le reprsentant de la Chancellerie a demand jeudi au Conseil suprieur de la magistrature (CSM) de prononcer la fin des fonctions de Grald Lesigne, procureur de la Rpublique de Boulogne-sur-Mer et son dplacement doffice    22, 2008 6:42 pm

Outreau:Le reprsentant de la Chancellerie a demand jeudi au Conseil suprieur de la magistrature (CSM) de prononcer la fin des fonctions de Grald Lesigne, procureur de la Rpublique de Boulogne-sur-Mer et son dplacement doffice


Le reprsentant de la Chancellerie a demand jeudi au Conseil suprieur de la magistrature (CSM) de prononcer la fin des fonctions de Grald Lesigne, procureur de la Rpublique de Boulogne-sur-Mer et son dplacement doffice, considrant quil avait une responsabilit dans le fiasco dOutreau.
Je demande le retrait des fonctions pour M. Lesigne et son dplacement doffice, a dclar devant lorgane disciplinaire des magistrats le directeur des Services judiciaires (DSJ) Lonard Bernard de la Gatinais estimant que le magistrat avait bel et bien failli, tant durant linstruction de cette affaire de pdophilie, quau moment du procs dassises en premire instance. Troisime degr en partant du bas, sur une chelle de neuf sanctions allant de la rprimande la rvocation, le retrait des fonctions concerne la fonction actuellement exerce par Grard Lesigne, procureur de la Rpublique de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Lonard Bernard de la Gatinais a galement demand au Conseil de dire que les faits reprochs Grald Lesigne taient contraires lhonneur et, de ce fait, ne pouvaient bnficier dune amnistie. Lavis du CSM - destin la garde des Sceaux Rachida Dati, qui revient la dcision finale - sera mis en dlibr lissue des plaidoiries de la dfense. Souvenons-nous longtemps dOutreau pour que cela ne se reproduise pas, a lanc le reprsentant de la Chancellerie, rappelant que si Outreau avait dabord t un drame pour les 13 acquitts, il rsonnera aussi trs longtemps dans la mmoire collective de la Rpublique.

Sil a reconnu le courage, le dvouement et lengagement de Grald Lesigne, il nen a pas moins estim quil avait gravement manqu ses devoirs de chef de parquet. Certes, 64 autres magistrats ont particip ce dsastre et auraient pu galement faire lobjet de poursuites, a-t-il concd, mais dans une telle procdure, le procureur de la Rpublique a un rle part. Il est vident quil nest pas un organe de contrle de linstruction, mais cest un acteur majeur, une plaque tournante, une courroie de transmission, qui aurait pu pousser le cri dalarme qui aurait arrt ce train engag dans les voies que lon connat. Le DSJ a galement critiqu le manque de rigueur et de fiabilit des rapports administratifs adresss par le procureur sa hirarchie. Des rapports contenant des informations qui dnaturaient la ralit des faits et montraient son incapacit se dtacher dune conviction ne reposant sur aucun lment objectif.
    
 
Outreau:Le reprsentant de la Chancellerie a demand jeudi au Conseil suprieur de la magistrature (CSM) de prononcer la fin des fonctions de Grald Lesigne, procureur de la Rpublique de Boulogne-sur-Mer et son dplacement doffice
          
1 1

:
 :: 13- Droit pnal & criminologie ::   ::   ::  -