. . . .        

 | 
 

 Socit gnrale: Kerviel met en cause ses suprieurs directs

         
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Socit gnrale: Kerviel met en cause ses suprieurs directs    23, 2008 2:05 pm

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE: Kerviel met en cause ses suprieurs directs



Jrme Kerviel a ralis la plus grande fraude de l'histoire de la finance grce aux dysfonctionnements de sa hirarchie. C'est ce que rvle vendredi le International Herald Tribune (IHT) qui s'appuie sur le rapport interne de la Socit Gnrale dont la publication est attendue en fin de journe.

"Ce qui apparat clairement dans celui-ci, c'est que les superviseurs de Jrme Kerviel n'ont pas fait leur travail", dclare une source anonyme qui a eu accs au rapport, cite par l' IHT . Sans directement les nommer, le document pointe donc la ngligence d'Éric Cordelle et de Martial Rouyre, qui dirigent le desk Delta One. En revanche, les suprieurs des deux hommes seraient disculps.

L'assistant de Kerviel complice ?

Cette mission d'audit interne, ralise par l'inspection gnrale de la banque et supervise par le cabinet d'audit PriceWaterhouseCoopers, souligne galement que le trader de la SocGen ne serait pas entr lui-mme dans le systme informatique de la banque en utilisant une fausse identit pour effectuer des oprations caches. Ce serait plutt son assistant, Thomas Mougard, qui s'y serait infiltr sa place plusieurs reprises. Cette dcouverte soulve donc la question de sa complicit dans l'affaire qui a cot la banque 4,9 milliards d'euros, d'aprs le quotidien.

Consquence du rapport interne, la Socit Gnrale serait sur le point de licencier l'ancien assistant du trader et ses deux suprieurs directs. "Il y avait neuf chances sur dix pour que ce qui s'est pass soit dcouvert. C'est un dysfonctionnement norme de la part du management", conclut la source de l' IHT .

Les accusations de ngligence qui psent sur Éric Cordelle et Martial Rouyre ne sont pas suffisantes pour qu'ils risquent d'tre poursuivis par la justice. En revanche, Thomas Mougard est susceptible d'tre soumis une enqute judiciaire. Une dcision qui pourrait tre formule la mi-juin, selon le journal.

Pour l'heure, Jrme Kerviel, qui a reconnu avoir dissimul ses positions spculatives, est le seul faire l'objet d'une enqute judicaire. La mise en cause de ses suprieurs directs fait cho ses propos de dbut fvrier. Le trader avait martel son refus d'tre "le bouc missaire" de la banque. "Je ne peux croire que ma hirarchie n'avait pas conscience des montants que j'engageais", avait-il affirm devant les policiers, laissant entendre que ses suprieurs fermaient les yeux sur ses agissements tant qu'il "gnrait du cash".

Une solution pour remdier aux failles

Command par le comit spcial constitu en janvier pour faire la lumire sur les mcanismes qui ont permis Kerviel de prendre des positions de 50 milliards d'euros, le rapport interne doit notamment montrer que, depuis la rvlation du scandale, la banque a trouv la solution pour remdier aux failles identifies dans son systme de contrle des risques.

Ce document vient complter le rapport d'tape rendu public la mi-fvrier qui avait dj identifi que 75 alertes avaient t formules la Socit Gnrale sans qu'aucune raction ne s'ensuive. Le rapport final devrait tre mis en ligne sur le site de la banque avant la tenue de son assemble gnrale, mardi 27 mai.
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
 
Socit gnrale: Kerviel met en cause ses suprieurs directs
          
1 1

:
 :: 13- Droit pnal & criminologie ::   ::   ::  -