. . . .        

 | 
 

 L'AFFAIRE des irradis de l'hpital d'Epinal: L'ancienne directrice de l'tablissement, Dominique Capelli, a t mise en examen.

         
avocatn



: 441
: 262
: 21/02/2008

: L'AFFAIRE des irradis de l'hpital d'Epinal: L'ancienne directrice de l'tablissement, Dominique Capelli, a t mise en examen.    31, 2008 2:35 pm

L'AFFAIRE des irradis de l'hpital d'Epinal: L'ancienne directrice de l'tablissement, Dominique Capelli, a t mise en examen.

[left]Dominique Capelli, l'ancienne directrice de l'hpital d'Epinal, a t mise en examen cette semaine Paris. Elle est poursuivie pour non-assistance personne en danger dans le cadre de ce dossier qui porte sur la sur-irradiation de prs de 5 000 patient.

L'AFFAIRE des irradis de l'hpital d'Epinal vient de franchir un premier cap judiciaire. L'ancienne directrice de l'tablissement, Dominique Capelli, a t mise en examen mardi 27 mai par les juges Anne-Marie Bellot et Patrick Gand, au ple sant du tribunal de grande instance de Paris, pour non-assistance personne en danger . Par ailleurs, elle est place sous le statut de tmoin assist pour les chefs de blessures involontaires et d' homicides involontaires .

Il s'agit de la premire mise en examen dans ce dossier de sant publique hors norme, dans lequel prs de 5 000 personnes ont t victimes de sur-irradiations lors de leur sjour l'hpital Jean-Monnet d'Epinal, entre 1987 et 2006. Selon nos informations, les juges se rendront le 11 juin Epinal. Ils viendront rencontrer un certain nombre des 155 parties civiles , prcise l'un des avocats des victimes, Grard Welzer. Qu'est-il reproch l'ancienne directrice de l'hpital, mute depuis au CHU de Nancy ? Essentiellement de ne pas avoir prvenu toutes les personnes sur-irradies de ce qui leur tait arriv, alors qu'elle tait au courant de leur situation, ce qui est obligatoire selon le Code de sant publique.

Elle ne s'est pas donn les moyens de rpondre la crise

D'aprs le rapport fait par l'Inspection gnrale des affaires sociales, les deux mdecins du service font part de l'accident la directrice le 15 septembre 2005, qui informe son tour la Ddass et l'Agence rgionale d'hospitalisation (...) A la suite de la runion, sept malades vont tre informs du surdosage, lors de plusieurs entretiens avec la directrice de l'hpital. Les seize autres malades, rputs tort indemnes, ne sont pas informs dans le dlai qu'impose la loi , crit l'Igas. L'absence d'informations exposera certains d'entre eux des errances diagnostiques ainsi qu' des examens inutiles voire formellement contre-indiqus. Quatre personnes dcderont entre septembre 2005 et septembre 2006. Les inspecteurs indiquaient alors que la direction de l'tablissement a dvelopp une approche plus compassionnelle qu'organise et ne s'est pas donn les moyens de rpondre la crise . A la dcharge de la directrice, certains patients, qui ont t avertis de leur tat, ont voqu son humanit avec les malades .

La mise en examen de Dominique Capelli n'est probablement qu'une premire tape dans l'instruction. Dans l'affaire d'Epinal, les accusations les plus importantes ont t portes contre le chef de service, le docteur Philippe Aubertel. Celui-ci a t rvoqu le 6 mai dernier par la ministre de la Sant, Roselyne Bachelot, sanction disciplinaire la plus lourde disposition de la ministre, la hauteur des manquements graves , prcisait le ministre. Un blme a t prononc contre l'autre radiothrapeute, le docteur Jean-Franois Sztermer. Il leur est reproch, non les erreurs de paramtrages sur les logiciels, mais de ne pas avoir inform les autorits sanitaires et d'avoir dissimul la vrit. L'enqute porte aussi sur les ventuelles responsabilits de l'Agence rgionale d'hospitalisation. [/left
]
    
 
L'AFFAIRE des irradis de l'hpital d'Epinal: L'ancienne directrice de l'tablissement, Dominique Capelli, a t mise en examen.
          
1 1

:
 :: 13- Droit pnal & criminologie ::   ::   ::  -