. . . .        

 | 
 

 Le premier procs Guantanamo met en question la valeur des aveux

   
/
Admin
avatar

: 5122
:
: 5434
: 19/01/2008

: Le premier procs Guantanamo met en question la valeur des aveux    26, 2008 11:45 am

Le premier procs Guantanamo met en question la valeur des aveux

GUANTANAMO. Salim Hamdan, l'ancien chauffeur d'Oussama ben Laden, est jug depuis lundi par un tribunal militaire d'exception. Une parodie de justice, dnoncent certains.




Il a t, pendant des annes, le chauffeur d'Oussama ben Laden. Salim Hamdan, ymnite, la quarantaine, tait-il au courant des agissements de son patron? C'est ce qu'essaient de dmler, depuis lundi, les avocats et les jurs du tribunal militaire d'exception de Guantanamo. L'homme a t arrt en novembre 2001 en Afghanistan, deux missiles sol-air dans le coffre de la voiture qu'il conduisait. Accus de complot et de soutien matriel au terrorisme, le dtenu plaide non coupable.



Fuite des Ben Laden

Plusieurs agents du FBI, les services secrets amricains, ont tmoign cette semaine des premiers interrogatoires de Salim Hamdan. Le chauffeur y aurait rvl son passage dans un camp d'entranement d'Al-Qaida. Il aurait, encore, dtaill la fuite de la famille Ben Laden vers Kaboul, juste aprs les attentats du 11 septembre. Assis l'arrire avec ses fils, le leader islamiste se serait rjoui du succs de l'attaque, tonn par le nombre lev de victimes. Salim Hamdan aurait vu galement des responsables d'Al-Qaida dcrypter une vido des explosions des ambassades kenyane et tanzanienne en 1998. L'homme, ainsi, tait au courant des mfaits du groupe, mais aprs-coup.

Deux vidos de ses entretiens avec les enquteurs amricains ont t diffuses lors des audiences de la semaine. Sur la premire, tourne en Afghanistan fin 2001, Salim Hamdan est interrog mme le sol, les bras entravs, un garde arm ses cts. Il affirme que la fuse trouve dans son coffre appartient l'ami qui lui a prt la voiture. Sur la deuxime, Guantanamo, il a les mains libres mais l'air puis. Entre deux assoupissements, il voque la grande maison du mollah Omar, chef des talibans en cavale.

Torture

La question des conditions d'obtention des aveux dans le cadre de la lutte antiterroriste, ds lors, ne peut plus tre vite. Selon des documents fournis par l'accusation, le chauffeur ymnite aurait t rveill toutes les heures durant 50 jours en 2003, tenu l'isolement et humili par une femme.

Au premier jour du procs, le prsident du tribunal, Keith J. Allred, a estim que les procureurs ne pouvaient utiliser les informations fournies par le dtenu, puisqu'elles ont t arraches sous une forte contrainte. Cette question a t largement dbattue pour ce premier jugement sur la base militaire de Guantanamo. Cette discussion ne devrait mme pas avoir lieu! Un renseignement obtenu sous la torture ne peut tre considr que pour poursuivre les tortionnaires, fustige Manon Schick, porte-parole de la section suisse d'Amnesty International.

Justice militaire

La jeune femme n'hsite pas voquer une parodie de justice: Si ce procs avait lieu quelques kilomtres plus loin, c'est--dire Cuba, les Amricains seraient les premiers dnoncer une procdure inquitable. Les avocats de la dfense, ainsi, n'ont eu accs que cette semaine aux 600 pages de preuves rcemment dclassifies.

D'autres rcusent le fait que le tribunal ad hoc - avocats et jurs compris - soit militaire, alors mme que la Cour suprme amricaine vient d'autoriser les prisonniers de la base cubaine contester leur dtention devant la justice civile. Les Etats-Unis n'avaient pas eu recours des commissions militaires depuis la Seconde Guerre mondiale, souligne Andrew Clapham, directeur de l'Acadmie de droit international humanitaire et de droits humains. On peut videmment se poser la question de la pertinence d'un tel dispositif pour ce qui est de la lutte antiterroriste. S'agit-il d'un conflit arm? La prsence du missile peut donner un indice.

Reconnaissant qu'un tribunal militaire a peu de chance de mettre en cause sa propre lgitimit, le professeur prvient toutefois de ne pas tomber dans le clich de Clmenceau, affirmant que la justice militaire est la justice ce que la musique militaire est la musique.
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
 
Le premier procs Guantanamo met en question la valeur des aveux
    
1 1

:
 :: 2- -