البوابةالبوابة  الرئيسيةالرئيسية  اليوميةاليومية  س .و .جس .و .ج  بحـثبحـث  التسجيلالتسجيل  دخول  

شاطر | 
 

 Pour la justice, un enseignant ne doit pas menacer un élève

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
المدير أ/ طه العبيدي
Admin


عدد الرسائل : 5079
الإسم و اللقب : رجال القانون
نقاط : 5321
تاريخ التسجيل : 19/01/2008

مُساهمةموضوع: Pour la justice, un enseignant ne doit pas menacer un élève   الأربعاء مايو 13, 2009 10:11 am

Pour la justice, un enseignant ne doit pas menacer un élève


JUSTICE - Un instituteur écope d’une amende avec sursis pour avoir, cutter à la main, suggéré qu'il pourrait lui couper «tout ce qui dépasse»...

A bien des égards, la pédagogie relève de l’art le plus exigeant qui soit. Savoir marier subtilité et intelligence, sans froisser les consciences, ni les religions. Esquiver quand il le faut les coups de colère. Tout cela tient de l’exploit quotidien. Après trente ans de pratique d’une pédagogie «sans reproche et sans faille» selon son avocat, Jean-Paul Laligant a fauté. Instituteur de Côte-d’Or, il a, un jour de septembre 2008, menacé de couper le zizi d’un élève de CM1 dissipé. Un cutter à la main, il a illustré son propos en sortant la lame. Le tribunal correctionnel de Dijon l’a condamné ce lundi à une amende de 500 euros avec sursis.


Il a suivi les réquisitions du procureur de la République et reconnu l'instituteur de Liernais coupable de «violence sans incapacité sur mineur de 15 ans». Jean-Paul Laligant, lui, n’est pas satisfait et compte faire appel. «Mon geste n'a suscité ni violence physique ni traumatisme chez les élèves, je n'aurais jamais dû me trouver ici» s’est-il indigné, après que le tribunal lui eut notifié sa décision. Mais pour le procureur, «le fait de faire venir un élève à son bureau, de prendre un cutter dans son cartable, d'en sortir la lame et de lui dire je vais couper tout ce qui dépasse, constitue un élément matériel de la violence».

«Je coupe tout ce qui dépasse»

L’instituteur ne sait pas non plus à quoi s’attendre de la part de sa hiérarchie. Depuis plusieurs mois, il est quasiment sans nouvelles. «Je ne sais pas si, en plus, je ferai l'objet d'une sanction disciplinaire, raconte Jean-Paul Laligant. Je n'ai aucune nouvelle de ma hiérarchie, l'inspection académique m'ayant juste confirmé récemment ma suspension avec maintien de traitement».

Lors de l'audience, Jean-Paul Laligant est largement revenu sur la confrontation avec Julien, un élève perturbateur de 9 ans. Le 26 septembre 2008, premier jour de son remplacement dans la classe, «les enfants sont venus me dire qu'il n'arrêtait pas de montrer son zizi. Je l'ai fait venir à mon bureau, j'ai pris un cutter dans mon cartable et pour ramener le calme, je lui ai dit sur le ton de la plaisanterie: je coupe tout ce qui dépasse», raconte l’instituteur. La gendarmerie prendra connaissance de l’affaire deux mois plus tard. Jean-Paul Laligant écope d’une garde à vue de «neuf heures» et d’une suspension immédiate de quatre mois, avec maintien du traitement.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
 
Pour la justice, un enseignant ne doit pas menacer un élève
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» قانون أساسي عدد 63 لسنة 2009 مؤرخ في 12 أوت 2009 يتعلق بتنقيح القانون عدد 40 لسنة 1972 المؤرخ في 1 جوان 1972 المتعلق بالمحكمة الإدارية

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
 :: 2- آخر الأخبار القانونية و أخبار رجال القانون-
انتقل الى: