. . . .        

 | 
 

 Affaire Bettencourt - Les multiples visages du procureur Courroye

         
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Affaire Bettencourt - Les multiples visages du procureur Courroye    12, 2010 7:44 pm

Affaire Bettencourt - Les multiples visages du procureur Courroye



Le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, suscite une vive polmique alors qu'il est charg de mener l'enqute prliminaire dans le dossier Bettencourt. Pourquoi de tels doutes ?




Dominique de Villepin a invit, vendredi dernier sur France Info, respecter l'indpendance de la justice dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Une nouvelle fois, c'est le procureur Philippe Courroye qui est vis. Beaucoup demandent mme qu'il soit dessaisi de l'affaire au profit d'une juge d'instruction indpendant. Qui est Philippe Courroye et quelles sont les raisons de ce manque de confiance ?
Le temps de l'intransigeance

Dans les annes 90, Philippe Courroye est un des symboles de l'indpendance de la justice. Il met fin, Lyon, la carrire du maire RPR, Michel Noir puis, Grenoble, du maire RPR Alain Carignon, tous deux condamns pour corruption.

Au dbut des annes 2000, il est charg du dossier des ventes d'armes l'Angola. C'est un nouveau succs. Sont condamns le fils an de l'ancien prsident Mitterrand, Jean-Christophe, et l'ex-ministre de l'Intrieur, Charles Pasqua.

De 1999 2007, il conserve donc Paris sa rputation d'indpendance. Il tait vraiment indpendant, y compris vis--vis de gens proches de Nicolas Sarkozy quand celui-ci tait ministre de l'Intrieur , confient deux responsables de la police financire parisienne.

C'est en 2007 qu'il est nomm chef du parquet de Nanterre. Il dbarque alors dans l'une des juridictions les plus symboliques de la Rpublique, qui a notamment instruit les affaires des emplois fictifs du RPR. Mais Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, est surtout le fief de Nicolas Sarkozy. C'est le tournant de sa carrire.
L'ami de Sarkozy

Philippe Courroye est principalement critiqu pour sa proximit avec le chef de l'Etat. Selon un proche du prsident, Nicolas Sarkozy n'aurait que deux amis dans la magistrature : Yves Bot, ancien procureur de Paris, et Philippe Courroye.

Ayant travaill main dans la main sur le dossier des nationalistes corses en 2003, Nicolas Sarkozy et Philippe Courroye, qui se connaissent depuis la fin des annes 90, se rapprochent alors que le premier est ministre de l'Intrieur. Les poux Courroye recevront mme le couple prsidentiel pour un dner priv. Le 24 avril 2010, le procureur est dcor de l'ordre national du mrite par le chef de l'Etat.

A Nanterre, l'ancien symbole de l'indpendance perd son image de chevalier blanc. Il est vivement critiqu pour ses dcisions, notamment dans l'affaire de l'appartement de Nicolas Sarkozy Neuilly, qu'il classe. Pour Emmanuelle Perreux, prsidente du Syndicat de la magistrature, le procureur Courroye a la main sur les affaires des Hauts-de-Seine, et plus aucune n'aboutit. Elle conclut : Pour Sarkozy, il reprsente le parquet de demain.

D 'autant que, dans l'une des coutes clandestines ralises chez Liliane Bettencourt, cite dans le Canard Enchan, Philippe Courroye est clairement mentionn. Le conseiller juridique de l'Elyse, Patrick Ouart, me dit que le procureur Courroye allait annoncer, le 3 septembre normalement, que la demande de votre fille est irrecevable , confie ainsi Patrick de Maistre, l'homme de confiance de Liliane Bettencourt, l'intresse. Et, effectivement, le 3 septembre, Philippe Courroye s'excute. Le procureur rendrait donc rgulirement compte de son action l'Elyse.
Le retour du chevalier blanc ?

Il subsiste cependant un doute sur l'action du procureur Courroye. Dans un bref communiqu, il a ainsi confirm qu'il avait transmis aux services d'Eric Woerth des informations sur une possible fraude fiscale de Franois-Marie Banier alors que l'ex-ministre du Budget affirme l'ignorer.

De plus, il a fait procder, ces derniers jours, plusieurs interrogatoires de l'e-comptable des Bettencourt, Claire Thibout. Des auditions qui n'ont pas manqu de gner Eric Woerth et Nicolas Sarkozy.

Les inquitudes gagnent donc l'Elyse. Un proche de Sarkozy, cit dans le Canard Enchan, pronostiquait ainsi que le procureur Courroye, frustr de n'avoir pas t nomm procureur de Paris, cherchait se refaire une image, redevenir le chevalier blanc. En somme, nul ne sait, l'heure actuelle, jusqu'o ira Philippe Courroye.
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Sarkozy estime que c'est une "honte" de l'avoir accus d'avoir ramass des enveloppes    12, 2010 7:50 pm

Sarkozy estime que c'est une "honte" de l'avoir accus d'avoir ramass des enveloppes




Nicolas Sarkozy a affirm lundi sur France 2 que c'tait "une honte" de l'avoir accus d'avoir "ramass des enveloppes" d'argent chez Liliane Bettencourt, comme l'avait rapport le site Mdiapart citant des premires dclarations, dmenties ensuite, de l'ex-comptable de l'hritire de l'Oral.

Nicolas Sarkozy a affirm lundi sur France 2 que c'tait "une honte" de l'avoir accus d'avoir "ramass des enveloppes" d'argent chez Liliane Bettencourt, comme l'avait rapport le site Mdiapart citant des premires dclarations, dmenties ensuite, de l'ex-comptable de l'hritire de l'Oral.

Aprs enqute "sur le financement politique, la vrit se fait jour" mais "les calomnies, j'y tais prpar", a affirm le prsident.

"J'ai t lu pour rsoudre les problmes de la France et des Franais, des problmes qui n'ont pas t rsolus depuis des annes parce qu'ils sont trs difficiles (...) notamment la rforme des retraites", a-t-il ajout.

Selon lui, quand on met en forme des rformes, on "bouscule des intrts, des situations acquises", on "gne un certain nombre de gens. La rponse, c'est bien souvent la calomnie".

"On l'a connu il y a trois mois: ma femme et moi, on a subi les pires racontars, mensonges. Il y a quatre ans, lorsque j'ai pris la prsidence de l'UMP, j'ai eu faire face l'invraisemblable affaire Clearstram. Et voil qu'avec la rforme des retraites, on me dcrit comme quelqu'un qui, depuis 20 ans, irait chez Mme Bettencourt pour ramasser des enveloppes. C'est une honte!", s'est exclam M. Sarkozy.

"Il ne s'agit pas pour moi d'tre victime de quoi que ce soit. J'tais prt" mais "c'est une perte de temps par rapport ce que les gens attendent de moi. Et ils attendent une chose trs imple: +sortez-nous de la crise", a-t-il ajout.

"J'ai lu dans la presse le tmoignage du matre d'htel de Mme Bettencourt qui travaillait chez eux depuis 17 ans. Il a dit: +en 17 ans, j'ai vu Nicolas Sarkozy au domicile de M. et Mme Bettencourt deux fois, peut-tre trois fois+. Et chaque fois, dit-il, c'tait soit pour un djeuner, soit pour un dner, avec plusieurs personnes", a encore dit M. Sarkozy.

"Vous m'imaginez, pendant un dner, devant les convives table, repartant avec de l'argent?", a-t-il demand.

*
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
 
Affaire Bettencourt - Les multiples visages du procureur Courroye
          
1 1

:
 :: 2- -