. . . .        

 | 
 

 Tmoignage Exclusif sur le dpart de Ben Ali: Le 14 Janvier, un jour du destin

         
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Tmoignage Exclusif sur le dpart de Ben Ali: Le 14 Janvier, un jour du destin    19, 2011 4:44 pm

Tmoignage Exclusif sur le dpart de Ben Ali: Le 14 Janvier, un jour du destin




Aprs les rvlations M. Ridha Grira, lex-ministre de la dfense, sur Mosaque FM au sujet les faits du 14 Janvier 2011. Il semblerais quil ne nous a pas tout dit ! Loin du monde politique, le chirurgien Borhane Belkhiria, vient de publier une autre version quil dit dtenir de tmoins directs sur le rseau communautaire Facebook. Cette reconstitution semble convaincre davantage les tunisiens. Voici son rcit:

Ben Ali ne devais pas partir, cest son fils qui ne voulais pas le lcher, il se retourne vers Ali Sariati et lui dit quil va accompagner sa famille Djeddah et revenir au plus tard le lendemain. A.Sariati renvoi alors lescadron de scurit prsidentiel qui les a escorts, et leur demande de regagner le palais, leur chef est le colonel Sami Cheik Salem. A.Sariati reste sur place et sinstalle dans le salon dhonneur avec Ghazoua Ben Ali, son mari Slim Zarouk et leur fils Skander. (Ils attendent un C130 qui doit les vacuer), Cest l quil est arrt vers 17h55 sur ordre de Ridha Grira, ministre de la dfense sans quil ne sache pourquoi. A.Sariati nopposera aucune rsistance et demande passer juste un coup de fil sa femme pour linformer quil est aux mains de larme et quelle ne doit pas sinquiter (il est 18h00).

A partir de ce moment l, A.Sariati nest plus joignable sur son portable. Dans lavion Ben Ali essaye de le joindre sans succs, inquiet il appelle alors M.Grira et lui dit clairement son intention daccompagner sa famille Djeddah et de rentrer le soir mme ou le lendemain au plus tard (la communication est enregistre sur Lavion), et il emploi ces termes en arabe : Yaiech ouldi en parlant M.Grira. Au palais de Carthage Sami Cheik Salem essaye lui aussi de joindre son chef Sariati sans succs, linformation de son arrestation leur parviendra ainsi qua ses chefs directs: les colonels: Hattab Zalleg et Gasmi. Ils redoutent un coup dtat militaire et dcident comme ils sont entrains le faire dappliquer la procdure en cas de vacance temporaire du pouvoir! Le Colonel Sami Cheik Salem appel alors partir du standard du palais : le premier ministre Mohamed Ghannouchi, le prsident du parlement Foued Mebazaa et le prsident du snat Abdallah Kallel, et les convoquent (je pse mes mots, les communications sont aussi enregistres) assumer leur devoir envers la patrie. Vers 23h heure, le GSM de Nabil Chettaoui narrte pas de sonner, cest Mahmoud Cheikhrouhou le pilote de lavion prsidentiel qui appelle. N.Chettaoui hsite dcrocher sachant davance ce dont veut lui parler Cheikhrouhou, Finalement il dcroche, Le pilote qui vient de regarder la chane quatarite Al Jazzera demande des instructions, surtout que Ben Ali qui a t accueilli sa descente davion comme un chef dtat ne semble pas se douter de ce qui sest passe. Chettaoui lui rpond, quil va en rfrer en haut lieu et quil aller le rappeler. Il appelle alors le premier ministre M.Ghannouchi sur son portable pour lui demander si on rapatrie lavion ou pas, surtout que Ben Ali a dit lquipage daller se reposer car il comptait rentrer Tunis le lendemain. M.Ghannouchi une fois inform de la situation lui dit quil est en conclave avec plusieurs personnes (Hanna malmoumine) et quil va lui passer le ministre de la dfense Ridha Grira pour lui donner des instructions. Le ministre de la dfense dira au PDG de Tunisair: larme est lgaliste, nous sommes tous lgalistes, sil rentre on sera oblig de le dfendre et il y aura alors au moins 20.000 morts! Moi je suis davis pour quil ne rentre pas et ceux qui sont ici le pensent aussi (en fait autour de la table au ministre de lintrieur il y avait Mohamed Ghannouchi, Ridha Grira, Ahmed Friaa, Kamel Morjane, les trois chefs dtats majors, le Directeur gnral de la scurit militaire, linspecteur gnral des forces armes, le Directeur gnral de la sret nationale et le directeur gnral commandant de la garde nationale) et il lui repasse le premier ministre M.Ghannouchi, ce dernier lui dit de suivre les instructions du ministre de la dfense et quils allaient rappeler Ben Ali pour linformer de leur dcision. Nabil Chettaoui rappelle alors le pilote Cheikhrouhou et lui demande de rentrer immdiatement sans le prsident, il envoi le mcano rcuprer leurs passeports en toute vitesse la police des frontires (car ils devaient passer la nuit lhtel Hilton), prtextant un retour prcipit, lavion demande lautorisation de dcoller et arrive Tunis aux aurores.

Entre temps Mohamed Ghannouchi, pas encore remis de ses motions de la soire surtout quil a t malmen ainsi que Foued Mebazaa et Abdallah Kallel par le colonel Cheik Salem (dailleurs ce dernier copera le lendemain de 15 j darrt de rigueur la caserne de Bab Saadoun, avant dtre loign de la garde prsidentielle et rintgrer son corps dorigine, la police). Ghannouchi appelle devant tous lauditoire Zaba, surtout que ce dernier ne cesse dappeler tous les ministres, Ben Ali dcroche et demande dans un langage fleuri dont il a le secret, ce qui se passe, Ghannouchi tremblotant et la voix chevrotante lui dit: Ahna lkolna malmoumine,wa roujou3ek Ghair marghoub fih ( On est tous runis et votre retour est indsirable). Sen suit alors un flot dinjures et de menaces immondes qui oblige lassistance a raccrocher. Ben Ali essayera plusieurs fois de rappeler M.Ghannouchi et certains ministres sans succs. Il parviendra quelques jours plus tard contacter Larbi Nasra esprant passer en live sur la chane tl Hannibal, mais la communication a t intercepte et le signal de la chaine brutalement coup et Larbi Nasra embastill puis relch le lendemain aprs avoir jur ses bons dieux quil ne comptait nullement le passer a lantenne. La suite vous la connaissez! ! Bonne nuit mes amis!!!

NB: Toutes les informations je les dtiens de tmoins directs. Un seul constat: Dieu a tendu sa man protectrice sur la Tunisie ce jour la.

Par : Borhane Belkhiria
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
 
Tmoignage Exclusif sur le dpart de Ben Ali: Le 14 Janvier, un jour du destin
          
1 1

:
 :: 2- -