. . . .        

 | 
 

 Menaces contre la Rvolution et la dmocratie Intgristes purs et durs

         
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Menaces contre la Rvolution et la dmocratie Intgristes purs et durs     11, 2011 12:28 pm

Menaces contre la Rvolution et la dmocratie

Intgristes purs et durs






La socit civile cest un acquis pour la ralisation duquel plusieurs gnrations ont consenti de grands sacrifices. Cette bataille gagne de qui belle lurette nous a permis dintgrer trs tt les rangs des peuples civiliss, de devenir les piliers des monde arabe et africain.

Ce mouvement mancipateur, dont les origines remontent laube du sicle pass, a t berc par le syndicalisme et la politique, les deux sphres dans lesquelles sclairent et spanouissent les esprits. Ce mouvement sest endurci au dbut des annes 20 avec Mohammed Ali et son compagnon de route Tahar El Haddad, le fervent dfenseur de la cause fminine, qui ont cr la CGTT(Confdration Gnrale des Travailleurs Tunisiens), et sest panoui pendant les deux dcennies suivantes grce au grand apport du PCT(Parti Communiste Tunisien). Cette action progressiste sest amplifie vers la fin des annes 60 avec les Perspectivistes qui ont illumin le sentier pour les gnrations futures. Donc, le CSP(Code du Statut Personnel) ntait en fait que laboutissement dune lutte de grande haleine, la concrtisation dun idal. Car une loi ne peut elle seule changer la ralit si on nagit pas au pralable sur celle-ci, si on ne lui prpare pas le terrain social : une loi vient sanctionner des faits et ne les cre pas. Je navais point faire un trait de jurisprudence, mais guerroyer contre lopinion ; car cest elle qui retarde ou prpare les amliorations sociales, dit George Sand.



Lidentit tunisienne



La modernisation que nous vivons, laquelle nous nous sommes bien adapts et que nous avons adopte comme mode de vie nous a appris la tolrance, lacceptation de lautre avec ses diffrences. Cest la mentalit tunisienne qui est devenue une sorte didentit et pour laquelle nous sommes envis par les frres et les amis dont certains pays dvelopps. Nous sommes un exemple suivre pour tous ceux qui veulent accder un stade avanc et raliser leur humanit.



Menaces



Ce qui nous amne rappeler lhistoire et mettre en valeur la position que nous occupons dans le monde cest le danger que court notre socit, cest la menace qui guette notre difice culturel et identitaire que nous avons mont pice pice au prix de multiples souffrances. Les agents perturbateurs qui veulent ravir ces grands acquis sont les forces obscures, les fondamentalistes religieux.

Nous avons vu Vendredi dernier la dmonstration de force du parti Ettahrir dans lartre centrale da la capitale transforme en une avenue de Kaboul. Et ce ntait pas la premire exhibition de violence, ces intgristes ont dj terroris les citoyens il y a plus dun mois lorsquils ont attaqu des armes blanches la main des maisons closes, des bars et des bars restaurants dans plusieurs villes.



La dstabilisation de la socit civile



Ces revenants qui taient totalement absents pendant les vnements meurtriers se sont manifests longtemps aprs le 14 Janvier quand la situation a commenc samliorer dployant leur projet obscurantiste visant anantir la socit civile. Ce comportement montre lvidence que ces extrmistes se dmarquent nettement du peuple, puisquils ne sont aucunement concerns par ses revendications sociales, conomiques et politiques, cest pourquoi ils ne se sont pas engags dans les luttes populaires contre lancien rgime. Et aprs que le terrain est aplani, ils sortent de leurs terriers et viennent revendiquer des absurdits pour nous terroriser. Les lieux de culte nont jamais ferm leurs portes, leur nombre a doubl et la majorit des Tunisiens est toujours musulmane, donc lIslam nest nullement inquit, il bnficie toujours dun statut privilgi. Pourquoi alors toutes ces orchestrations ? La rponse est toute simple, ils veulent faire de notre pays un Afghanistan o il ny aurait de place que pour des Talibans de leur espce, ces fantmes qui se promnent en burka et qui amochent notre paysage social en sont lillustration.



Lombre des instigateurs



Toutefois, plusieurs vnements nous laissent douter que ces fondamentalistes, dont le caractre sanguinaire et barbare ne sont pas prouver, nagissent pas seuls et quils sont embrigads par certaines parties qui nont pas dintrt ce que le climat social sapaise et que la Rvolution ralise ses objectifs. Ils trouveraient pleinement leur compte dans le trouble et le dsordre, leur slogan cest diviser pour mieux rgner. Au dbut, ils ont essay les armes du rgionalisme et du tribalisme (laffaire de Ouled Ayar Ksar helal), mais elles nont pas donn le rsultat escompt, puisquelles taient trs vite dvoiles, alors ils ont utilis le moyen idologique. Lattaque du convoi des ambassadeurs Souk El Ahad ntait pas organise par des salafites comme on la laiss entendre. Des tmoins oculaires ont affirm que des inconnus ont surgi et se sont mis lancer des pierres sur les voitures juste aprs les incidents qui ont terroris les habitants quand des agents de police cagouls se sont introduits dans un caf et ont humili et agress des clients, ce qui a provoqu un tat de panique gnrale dans la ville. Ces parties qui agissent dans les coulisses ne sont plus montrer, tout le monde les connat... Soyons vigilants!!!

Faouzi KSIBI



    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
 
Menaces contre la Rvolution et la dmocratie Intgristes purs et durs
          
1 1

:
 :: 2- -