. . . .        

 | 
 

 

         
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

:     04, 2011 11:51 am







.

.

ɡ 11 / 2001 .

, - .

ɡ / .


( ) ɡ .

ɡ " 52" ҡ .

2001 ɡ .

ѡ ʡ .

"" .

ɡ "" .

- .


Ͽ .

ϡ ǡ ǡ .

.


ɡ .

"" ɡ .






.
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: :     04, 2011 11:53 am

Ben Laden/opration: l'ONU vigilante
AFP

La haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, suit attentivement les dtails de l'opration amricaine lors de laquelle le chef d'al-Qaida, Oussama Ben Laden, a t tu, a indiqu l'organisation aujourd'hui.

"Je prends note que les Etats-Unis ont clairement indiqu que leur intention tait d'arrter Ben Laden s'ils le pouvaient (et) je comprends entirement que cela aurait t difficile", a prcis Mme Pillay. "C'tait une opration complexe et il aurait t utile de connatre avec prcision les dtails entourant la mort" d'Oussama Ben Laden, a-t-elle soulign, ajoutant que les oprations antiterroristes devaient respecter le droit international.

La haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme avait prcis que le leader d'al-Qaida, abattu lundi par un commando des forces spciales amricaines dans une rsidence du nord du Pakistan, avait assum la pleine responsabilit pour ses actes, incluant des tueries pouvant tre qualifies de crime contre l'humanit.

Plus de 48 heures aprs la mort de "Geronimo", nom de code d'Oussama Ben Laden lors du raid amricain, les dtails sur l'opration de 40 minutes ont continu filtrer. Ben Laden n'tait pas arm lorsqu'il a t tu, a ainsi affirm Jay Carney, porte-parole de la Maison Blanche. "S'il avait t captur et traduit en justice, je n'ai aucun doute qu'il aurait t accus du plus grave des crimes, notamment le massacre de civils" lors des attentats aux Etats-Unis le 11 septembre 2001 "qui taient planifis et systmatiques et quivalent au crime contre l'humanit", a insist Mme Pillay.

Selon cette dernire, Oussama Ben Laden tait "un homme trs dangereux qui a glorifi son implication" dans des attaques d'al-Qaida et "rclam le commandement pour les plus horribles des actes terroristes".
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Ben Laden : "une photo finira par tre diffuse"     04, 2011 11:55 am

Ben Laden : "une photo finira par tre diffuse"


Le gouvernement discute de la meilleure manire de procder", a ajout le patron de la CIA.

"Nul doute qu'une photographie du corps d'Oussama ben Laden finira par tre diffuse", a dclar mardi le directeur de la CIA la chane NBC News. "Le gouvernement discute videmment de la meilleure manire de procder, mais je crois que personne n'a dout un seul instant qu'au bout du compte, une photographie sera prsente au public", a dclar Leon Panetta dans une interview la chane mardi. Interrog ce sujet, un porte-parole de la Maison-Blanche a raffirm que rien n'avait t dcid.

La question fait dbat au sein de l'administration de Barack Obama sur la diffusion du clich montrant la dpouille de feu le leader dAl-Qada. "On peut dire que c'est une photo atroce", a expliqu le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, qui a t on ne peut plus clair au moment de commenter le dbat qui agite la prsidence amricaine au lendemain de lannonce de la mort dOussama ben Laden.

Et le caractre trs dur de la photo va plutt dans le sens des opposants la publication. "Je serai franc, la publication de photos d'Oussama ben Laden aprs cette fusillade est une affaire sensible, et nous valuons s'il est ncessaire de le faire", a dclar Jay Carney au cours d'un point de presse. La question est de savoir, selon le porte-parole, si une telle publication "sert ou dessert nos intrts, pas seulement ici mais dans le monde entier".
"Il ny a pas de bonne solution"

Mais de plus en plus de voix slvent pour diffuser le clich, si dur soit-il. Une manire de prouver la mort dOussama ben Laden et de faire taire les sceptiques. Mais pas seulement. "Le discours dObama sur la justice a t faite aurait plus dimpact encore, il y a ce cot western dans la socit amricaine quon ne comprend pas forcment en France", a dclar Franois Durpaire, historien spcialiste des Etats-Unis, Europe 1.

Pour Alain Genestar, il faut montrer ces images qui " partir du moment o elles existent doivent sortir". Le directeur du magazine photo Polka estime que ces images sont un "pisode de guerre" qui doit tre publi. "C'est public, il y a des pays qui ont dclar la guerre contre Ben Laden, la France est en Afghanistan, il ne doit pas y avoir rtention de l'information", a-t-il jug mercredi sur Europe 1.

Les arguments, et ceux qui les dfendent, sont donc nombreux dans les deux camps. Et le dilemme reste total. La Maison-Blanche navigue entre trois cueils, rsume Nicole Bacharan, spcialiste des Etats-Unis, sur Europe 1. Il y a la volont d'asscher la volont du complot d'une part, publier une photo qui ne sera pas belle voir, et enfin, les interrogations autour des conditions dans lesquelles Ben Laden a t abattu.

"Il ny a pas de bonne solution, sans quoi ils lauraient dj trouve", ajoute la spcialiste, qui rappelle que le contexte actuel de publication d'images est trs diffrent d'il y a 20 ou 30 ans. "La gestion des images ne se fait pas seulement pour l'opinion amricaine ou europenne, mais pour toute la plante, et c'est une extrme difficult car il y a des publics avec des priorits et des visions du monde trs diffrentes".
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Ben Laden est mort, pas les rumeurs Jean Leymarie     04, 2011 11:59 am

Ben Laden est mort, pas les rumeurs
Jean Leymarie


Oussama Ben Laden na jamais exist ou sil a exist, il est mort depuis bien longtemps. En plus, il na jamais vcu dans cette ville dAbbottabad, au Pakistan.
Le chef terroriste a aliment les rumeurs toute sa vie... et cela continue, mme aprs sa mort.


Les fausses informations ont dabord concern sa maison.
Contrairement la description donne par les Amricains juste aprs la mort dOussama Ben Laden, le btiment ntait pas huit fois plus gros que les autres. Lenvoy spcial de France Info Abbottabad, Sbastien Paour, la constat : "Certes la maison est grande, mais pas si protge que cela. Les portes dentre ne sont pas blindes. Ce nest pas la forteresse qui avait t dcrite". Et les Pakistanais rencontrs par notre grand reporter doutent beaucoup. "Je ne crois pas que Ben Laden soit mort, on na jamais vu la photo. Et je ne crois pas quil ait vcu ici", disent ses voisins.

Ces ractions ntonnent gure Pascal Froissard, chercheur en sciences de linformation et de la communication ( luniversit Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis) et spcialiste de la rumeur.
Il nest pas surpris car la mort de Ben Laden est un vnement rcent. Il faut du temps pour "digrer" la nouvelle. Et labsence de photo alimente ces rumeurs, tout comme labsence de corps.
Mais Pascal Froissard explique que les rumeurs ne circulent pas seulement dans les pays pauvres en informations. Dans les pays riches aussi. Et parfois sciemment. Il donne en exemple les Etats-Unis qui avaient menti sur lexistence darmes de destruction massive pour justifier lintervention de la guerre en Irak.

Avec la tlvision, la radio, Internet, tout va plus vite. Le moindre fait est comment, analyse Pascal Froissard. "On est dans une socit o les mdias ont une importance fondamentale. Le terrorisme est un problme de mdia : le terrorisme, cest comment faire une guerre avec trs peu de moyens militaires et un norme retentissement grce aux medias."
Avec les rumeurs sur la mort de Ben Laden, "on est l aussi dans la problmatique dsire par les terroristes. Ils nous ont enferms".

Alors comment faire taire une rumeur ? Est-ce que cest possible ?
"Plus on en parle, plus on la diffuse", rpond Pascal Froissard. Mais certaines rumeurs meurent delles-mmes, avec le temps le flot dinformations en remplace un autre.
Toutefois, certaines restent comme celle sur la mort de Kennedy ou de Napolon. On se demande toujours si "Napolon a t empoisonn ou pas".

Conclusion : quelles quelles soient, ces rumeurs nous "donnent matire penser lHistoire. Cest intressant car lHistoire na pas de sens en elle-mme. Cest nous qui lui apportons du sens."
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Pourquoi les Amricains tardent diffuser la photo de Ben Laden mort?    04, 2011 12:02 pm

Pourquoi les Amricains tardent diffuser la photo de Ben Laden mort?





STRATÉGIE Cela pourrait couper court aux thories conspirationnistes...

Pour linstant, la seule photo de Ben Laden mort qui a t diffuse sest avre truque. Elle est sortie dans la foule de lannonce de la mort du leader dAl-Qaida, diffuse par une tl pakistanaise et largement relaye par les mdias, jusqu ce que la supercherie soit mise au jour. Forcment, tout le monde attendait une preuve de linformation. Ladministration Obama affirme possder au moins une photo de Ben Laden mort, mais elle hsite toujours la rvler. Cette initiative pourrait pourtant mettre un frein aux thories conspirationnistes. 20Minutes sest pench sur les raisons qui poussent les Amricains faire de la rtention de photo.
Trop choquante, elle pourrait indigner le monde arabe

Jay Carney, porte-parole de la Maison blanche, a laiss entendre mardi que la diffusion ou non de La photo faisait lobjet dun vif dbat au sein de ladministration Obama. Il est juste de dire qu'il s'agit d'une photographie horrible, a-t-il expliqu. Je vais tre franc. Il y a des susceptibilits ( mnager) en ce qui concerne la publication de photographies de Ben Laden, a insist le porte-parole. La question est, selon lui, de savoir si une telle publication sert ou dessert nos intrts, pas seulement ici mais dans le monde entier. Interrog par 20Minutes, Pascal Le Pautremat, collaborateur de la revue Dfense, explique que si le corps na pas t montr, cest parce que sa dpouille ne doit pas tre un trophe de chasse. Peut-on imaginer limpact dune telle image sur la communaut musulmane dans le monde?, interroge-t-il. Dautant que le visage de Ben Laden a d tre largement mutil. Sous Bush, on aurait pu imaginer que les rjouissances auraient t plus grandes et le cadavre exhib, abonde le gnral Lou Francart, directeur gnral dEurocrise, une agence dintelligence stratgique.
Elle pose des problmes stratgiques

John Brennan, le conseiller antiterroriste de Barack Obama, lexpliquait la presse lundi soir: Si ladministration amricaine n'a pas encore publi les photos, cest quelle ne souhaite pas compromettre notre capacit russir la prochaine fois quon aura faire lun de ces gars. En clair: La diffusion dimages pourrait trahir quelques secrets de fabrique militaires. Parmi ceux-ci , larmement, lquipement dont les forces sont pourvues ou encore les moyens de tlcommunications , explique le gnral Lou Francart. Le gouvernement amricain va certainement faire un montage des images desquelles ils auront filtr le mode opratoire.
Elle ne lvera pas les doutes

Daprs ce que ladministration amricaine a rvl, Ben Laden a t touch la tte. Il nest donc pas sr que lex-ennemi n1 soit reconnaissable. Cela ne permettrait donc pas de lever les doutes de ceux qui affirment que Ben Laden nest pas mort ou que ce nest pas lui qui est mort. En revanche, John Brennan a laiss entendre que les tests ADN ayant permis didentifier Oussama ben Laden pourraient ventuellement tre rvls.
Une simple question de timing?

Beaucoup de responsables amricains estiment que les photos de Ben Laden mort seront diffuses in fine. Mais quen cette priode o les risques de reprsailles sont levs, o la colre des soutiens de Ben Laden est vif, il serait bon de temprer. Je pense qu' un moment donn, les photos de son corps seront publies, a expliqu le prsident de la commission de la Dfense au Snat mais il faut que la publication soit retarde jusqu' ce que les ractions se calment. Le gouvernement discute videmment de la meilleure manire de procder, mais je crois que personne n'a dout un seul instant qu'au bout du compte, une photographie sera prsente au public, a expliqu le patron de la CIA, Leon Panetta.
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: Mort de Ben Laden: Pourquoi son corps a-t-il t jet aussi vite dans la mer?    04, 2011 12:06 pm

Mort de Ben Laden: Pourquoi son corps a-t-il t jet aussi vite dans la mer?





POLÉMIQUE - Les spculations vont bon train sur le sort de la dpouille de l'ex-leader d'Al-Qaida...




O est le corps dOussama ben Laden?

Une fois le corps rcupr dans la villa ultra-scurise d'Abbotabad, au Pakistan, les militaires amricains lont embarqu sur le porte-avions USS Carl Vinson, qui mouillait dans la mer dArabie, a expliqu un haut responsable amricain. Les procdures islamiques ont t suivies. Le corps a t lav et plac dans un drap blanc. Un responsable militaire a lu des consignes, traduites en arabe. Le corps d'Oussama ben Laden a t plac sur une planche qui a t incline pour lui permettre de glisser dans la mer, a-t-il expliqu. Sauf que les musulmans, dans leur ensemble, ont critiqu cette procdure, contraire aux pratiques. Dans la foi musulmane, cest linhumation qui est la rgle. Cest un lment choquant pour lensemble de la communaut musulmane, reconnat Dominique Thomas, spcialiste du terrorisme et du monde arabe, joint par 20Minutes.
Pourquoi ne pas lavoir inhum?

Des responsables amricains, toujours sous couvert danonymat, avancent deux arguments. Limmersion permet dviter que la tombe de Ben Laden ne devienne une zone de plerinage. Pourtant, la vnration des tombes ne fait pas partie de la tradition musulmane, relve Dominique Thomas. Et largument nest pas trs solide, ajoute lexpert, puisque les autorits amricaines auraient pu linhumer dans un endroit tenu secret, comme cela sest fait pour dautres terroristes. Autre problme soulev: Trouver un pays daccueil pour la dpouille. Ben Laden a t dchu de sa nationalit saoudienne par les autorits du pays. Daprs certaines sources, Ryad aurait refus daccueillir le corps. John Brennan, conseiller de Barack Obama en matire de terrorisme, a expliqu que la question du sort du corps de Ben Laden avait fait lobjet de plusieurs runions entre conseillers de la Maison Blanche ces dernires semaines. Sil tait tu, que ferons-nous avec lui, et o irait son corps?, se demandaient ces experts, a relay John Brennan.
Pourquoi se dbarrasser du corps si rapidement?

Justement, parce que le rite musulman prconise que le corps doit tre enterr dans les 24 heures. John Brennan a insist lundi soir devant les mdias sur le fait que ce dlai imparti par la foi islamique a prim dans la rflexion des responsables amricains. Il a expliqu que le dlai aurait t dpass sils avaient pris la dcision de lenterrer dans un autre pays, relaie The Caucus, un blog politique du New York Times. Par consquent, nous avons pens que la meilleure faon de veiller ce que son corps reoive une spulture approprie et respectant la tradition islamique tait limmersion. Le conseiller a enfin expliqu que des spcialistes comptents et des experts ont t consults et quil y avait unanimit sur le fait que limmersion soit la meilleure solution.
Les images seront-elles diffuses?

Elles existent, elles ont t prises juste aprs la mort dOussama ben Laden mais nont pas t diffuses. La seule photo qui a t publie par la tl pakistanaise sest rvle tre truque, ce qui a jet le trouble lundi. On na toujours pas de preuves, dlments irrfutables alors quil y a des zones dombre autour de lopration, souligne Dominique Thomas. Ils vont devoir diffuser les lments, sinon la suspicion va augmenter, assure le spcialiste. Sur le sujet, John Brennan est rest vasif, relevant que cela faisait peine 24 heures que Ben Laden tait mort. Nous avons publi une norme quantit d'informations, a-t-il ajout. Et sil y a volont de partager ce que nous pouvons en termes dinformations, il ne faudrait pas que ces rvlations compromettent de futures oprations. Mais il a aussi ajout: Nous allons faire tout notre possible pour veiller ce que personne n'ait aucun fondement pour nier que nous avons eu Oussama ben Laden.
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
/
Admin


: 5079
:
: 5321
: 19/01/2008

: O est pass Ben Laden dans la presse tunisienne ?    04, 2011 12:14 pm

O est pass Ben Laden dans la presse tunisienne ?


Si elle sinterroge sur les conditions de la mort de Ben Laden, la presse tunisienne semblait hier plus proccupe par la rvolution en cours dans le pays. Et, contrairement ce qui se passe ici, tous les quotidiens nen font pas leur une. La Presse, principal journal francophone, traitait ainsi lvnement quasiment comme un fait divers Si le leader dAl-Qaida tait considr comme un symbole de lanti-amricanisme dans les couches populaires, il laissait la jeunesse largement indiffrente.
l fallait quasiment se munir dune loupe, mardi 3 mai, pour dcouvrir dans le principal quotidien francophone tunisien, La Presse, larticle consacr la mort de lhomme le plus recherch du monde. Un tout petit appel en une, noy au milieu de lactualit du jour, entre les manifestations dtudiants Alger et les rsultats de sport, signale lassassinat du dirigeant dAl-Qaida. Sous le titre, Soulagement travers le monde et crainte dun retour de manivelle, larticulet renvoie, page 11, un mix de dpches dagences, sans autre commentaire.

ailleurs La Presse, lancien journal quasi officiel du rgime de Ben Ali, ne consacre nullement son dito cette mort clbre, traite comme un fait divers. Sous le titre Libert en partage, lditorial fait cho la Journe internationale de la libert de la presse, qui a davantage nourri les colloques et les dbats, hier mardi 3 mai Tunis, que la mort de Ben Laden. Les Tunisiens ont bien dautres sujets en tte : les lections qui approchent pour lire notre assemble constituante, les problmes de scurit, lconomie du tourisme qui est en panne Ben Laden nest vraiment pas notre proccupation , estime une journaliste de Tunis Hebdo, le principal hebdomadaire en langue franaise, qui, sous son logo, porte firement sa devise : Je cherche la vrit .

Al Akhbar, ldition en arabe du groupe Tunis Hebdo, plus lue et plus populaire, sort ce mercredi avec sa une la condamnation, par le grand imam gyptien d'Al Azhar, de l'immersion du corps de Ben Laden. On doit honorer les morts en les inhumant, lislam naccepte pas limmersion en mer , rappelle la haute autorit religieuse. Zouhour Harboui, journaliste Tunis Hebdo, confie aussi son curement de voir les Amricains mpriser une fois de plus les musulmans : Les Tunisiens naiment pas la violence, mais il faut bien dire que Ben Laden a toujours t considr favorablement, dans les quartiers populaires o jhabite, par exemple, comme un symbole de lanti-amricanisme. Ben Laden incarnait une forme de revanche face loppression que subissent les Arabes, de lIrak jusqu la Palestine.

Encore beaucoup de questions en suspens sur les conditions de la mort de Ben Laden, et la presse tunisienne qui sinterroge : Pourquoi les Amricains ont-ils immerg le corps ? Est-ce pour cacher que le cadavre nest pas celui du guide dAl-Qaida ? ,


Publiant une bio express de Ben Laden entirement reprise de Wikipedia, le quotidien Le Temps titre en une : Ben Laden liquid. Est-ce vraiment fini ? Un peu plus prolixe, Le Quotidien est lun des rares titres tunisiens avoir consacr entirement sa une, hier, au chef dAl-Qaida. En pages intrieures, Le Quotidien sinterroge sur limportance relle de cette mort : Elle est avant tout symbolique et rappelle que Ben Laden ne prnait quune caricature de lislam, une perversion, comme le souligne Alain Jupp (). Les jeunes, qui rclament la libert, ne se sont jamais intresss Ben Laden. Et le journal, les yeux tourns vers Paris, de commenter : Comme cest la France, il faut bien quil y ait une petite polmique. Sur le compte officiel twitter de lElyse, on pouvait lire : Pour les victimes du 11 septembre 2001, justice est faite. Des internautes, et autres, se demandent comment un pays de droit qui a aboli la peine de mort il y a trente ans, peut ainsi parler de justice. La justice ne dcoule-t-elle pas dun procs ?
    
http://www.tahalabidi-avocat.fr.gd
 
          
1 1

:
 :: 2- -